Le Quartier de La Madeleine

La campagne à la ville

Que trouve t'ont dans cette rubrique ?

Dans les différents sous-menus vous trouverez:
Dans la rubrique NOUVELLES, nous essayerons de vous communiquer les nouvelles du quartier aussitôt que nous en serons informé.
Déjà vous pouvez y consulter le dossier du déménagement de LECLERC et la construction des nouveaux équipements, plus quelques nouvelles au niveau du commerce local.

Dans HISTOIRE du Quartier et de ses Rues vous y trouverez son histoire depuis le début du XXème siècle à nos jours, avec ses évolutions, ses transformations, l'histoire des lignes de chemin de fer qui sillonnaient notre territoire...
En sous rubrique vous pourrez connaître le nom des rues du quartier avec tous les renseignements concernant soit les personnages qui ont donnés leur nom, soit les événements ou un lieu qui ont fait le nom d'une rue etc...

Dans VIVRE ENSEMBLE vous découvrirez tous ce qui permet de mieux vivre entre voisins. vous pouvez consulter les règles communes à appliquer du mieux possible pour vivre ensemble en respectant les autres.

Dans la GALERIE des photos anciennes datant du début du 20ème siècle et des photos d'aujourd'hui.

N'oubliez pas de consulter ces différentes rubriques vous découvrirez plein de choses intéressantes sur notre quartier et vous pourrez mieux comprendre son évolution et comment peut on entrevoir son avenir au vue des atouts qu'il a.

La situation et l'attrait de La Madeleine

Le Quartier de La Madeleine est le quartier le plus au nord de la ville d'Angoulême.
Un quartier à deux pas du centre ville, à un jet de pierre de la gare SNCF, desservi par trois lignes de bus (1-2-4), encadré de verdure (bois des Galochets, bois des Mérigots), c'est un peu la "campagne à la ville".
Calme, aéré, tranquille, il est facile de vivre à La Madeleine.

Longtemps rattaché aux paroisses St Jacques de L'Houmeau et de Saint Martial, il est depuis la construction de l'église Ste Bernadette (1964, architecte: René Laliard), à flanc de colline de Bel Air, rattaché à cette dernière.
Ses limites sont comprises entre les voies de chemin de fer à l'Ouest, les limites communales avec Gond-Pontouvre et L'Isle d'Espagnac au Nord et à l'Est et par l'ancienne voie de chemin de fer du Petit Mairat à Lunesse, la limite avec la clôture de la cité scolaire Marguerite de Valois et le bas de la "butte de Bel-Air au sud.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir et voir les limites du quartier sur la photo Google earth.
plan
Par le quartier on entre ou on sort d'Angoulême, d'où son importance stratégique.
Depuis la gare, par l'Avenue De Lattre, on se dirige vers Paris, Limoges, Niort, La Rochelle et éventuellement Périgueux et Bordeaux.
Il ne faut pas oublier les communes périphériques: Gond Pontouvre, Ruelle, L'Isle d'Espagnac, Saint Yrieix, la zone commerciale des Montagnes, etc...
Depuis le rond-point, l'avenue du Maréchal Juin est la sortie directe vers l'extérieur et de ce fait elle est très fréquentée. Elle donne accès à la D1000 et donc aux directions de la RN10 et RN141 et en autre à la ZI N°3. Elle dessert aussi l'Espace CARAT tout comme la Rue de Limoges par l'Isle d'Espagnac.

Un quartier bien équipé
Sur notre quartier se trouve la caserne des pompiers de l'Agglo, la gendarmerie départementale, le service des eaux , une partie des services techniques de la Ville, et même s'il n'y a plus que l'école maternelle (l'école primaire Marcelle Nadaud ayant été transformée en résidence) il est néanmoins facile d'y faire une scolarité complète avec l'école primaire de Bel-Air (Emile Roux), le collège Marguerite de Valois et les Lycées attenants. (en commun avec les Quartiers Victor Hugo - Saint Roch et Bel-Air Grand-Font).
De nombreux commerces de proximité et un centre commercial valorise l'offre globale du quartier.
Outre les commerces dits de bouche représentés par des boulangeries et une supérette, l'offre est large avec des assurances, banques, bureau de tabac journaux, loueurs de voitures, coiffeurs, restaurants, fleuriste, caviste, etc...
De nombreux artisans sont installés dans le quartier. Depuis l'agrandissement du Centre commercial le quartier possède même son bureau de Poste.
Toutes les professions de santé (ou presque) y sont représentées.

Un manque est à déplorer
Si le Quartier est bien équipé, il lui manque cependant une vrai place, comme dans tous les autres quartiers.
Cet équipement permet de pouvoir mieux animer le quartier, permet aussi les rencontres conviviales, permettrai d'avoir un marché, de rassembler les habitants, d'avoir un réel lieu de vie sociale et conviviale.
Mais la configuration du quartier ne le permet pas, et lors de sa reconstruction rien ne fut pensé pour prévoir cet équipement. Dommage !
Mais c'est le seul "défaut" du quartier. Pour le reste La Madeleine reste un quartier convivial, simple où il fait bon vivre..
Le souci du CADIM est de garder cet équilibre entre évolution, modernité et le bien vivre général des habitants.

Un mode d'habitat mixte
Le mode d'habitat est largement pavillonnaire, mais cependant il existe une offre de logement HLM qui n'est pas négligeable avec les résidences Camus, Nadaud, La Madeleine , Gauthier, à la caserne des pompiers et dans le Chemin Abbé Pierre.
De nombreux pavillons ont été construits sur la base d'un habitat simple et fonctionnel, souvent pour certains avec des matériaux issus des résidus des chemins de fer (mâchefer). Ils possèdent un petit jardin potager, devenu maintenant des jardins d'agrément. C'était le type parfait d'un habitat d'ouvriers, employés aux chemins de fer ou à l'arsenal. Les premières HLM ont vu le jour fin des années 50 début des années 60 avec l'immeuble de La Madeleine érigée lors de la reconstruction du quartier suite aux bombardements de 1944.